150 JEUX, 150 JOURS – LES JEUX DE LA SURPRISE

Comment rentabiliser nos folles dépenses : chapitre 2

 

À L’Appartement du bonheur, il n’y a pas que les noms des animaux qui commencent par la lettre B… Ouin… Boris, Babe, Billy, Bruce et Banjo… ç’a l’air arrangé d’même… mais on vous jure que non.
Il y a aussi :
– Bang! Le Duel (/le jeu… pas la surprise)
– Biblios
– The Big Book of Madness
– Birds & Squirrels
– BluePrints
– Bohnanza+
– Broom Service
Ben non, y’en n’a pas plus que ça… aucune raison pour qu’on ait tardé autant à faire le tour.
Il y a de ces jeux qu’on attend, qu’on espère. On lit les règlements, on regarde les vidéos et on se crée des attentes. Par contre, on a parfois des surprises… parfois belles, parfois moins belles.
On va faire comme quand on a une bonne et une mauvaise nouvelle… commençons par la moins bonne surprise!

 

Birds & Squirrels


Combien de fois j’ai regardé la vidéo sur Kickstarter? Je le savais bien que ce ne serait pas un jeu à grand déploiement, je l’avais catché celle-là! Mais je le trouvais tellement beau… que j’ai décidé de le backer all-in : Big City Edition.

Birds & Squirrels est un jeu de cartes très, très simple. Les règlements rentrent sur une des cartes du jeu… ça vous donne une idée! Je le rappelle, c’est d’abord le visuel qui m’a charmée! Il y a quatre types de cartes : les cartes avec des oiseaux (1, 2, 3 et parfois même 4), les cartes vides, celles avec des écureuils (ou des rats, dans le deck de la Big City Edition) et celles avec des aigles (ou des « Beep! » de voiture dans Big City). Chaque joueur a son étal de tissu pour y poser ses cartes. Ensuite, on pige une carte à tour de rôle et on la met sur notre étal jusqu’à concurrence de 6 cartes (capacité maximale de l’étal).

Le but, c’est d’avoir le plus d’oiseaux possible sur sa « ligne » puisque chaque oiseau vaut un point. Lorsque la ligne est pleine, on décide si on arrête ou si on continue. Ben là! Tu veux continuer comment si ta ligne est pleine??? Si, dans votre ligne, vous avez des cartes vides, vous pouvez décider de continuer pour piger d’autres cartes et remplir les vides. Y’a vraiment absolument AUCUN challenge. Juste du gros hasard. Checkez ben ça…

Les cartes avec un écureuil(/rat) vous font vider votre ligne et celles avec un aigle(/« Beep » de voiture) font vider les lignes de tout le monde. C’est là le « risque » à prendre lorsqu’on décide de continuer. Et pourquoi on voudrait tenter notre chance et continuer? Parce que, parmi les oiseaux, il y en deux qui sont blancs et qui, au lieu de donner un point, font doubler tout le reste… AH HA! Et voilà… c’est le seul thrill de Birds & Squirrels.

Malgré tout le sympathisme que peut procurer Birds & Squirrels, malgré la beauté des cartes et des étals des joueurs (et ça, c’est très personnel parce que, par exemple, Alexia ne partage pas cet opinion et elle ne serait sans doute pas la seule), il reste que ce jeu est beaucoup trop simple et a été payé beaucoup trop cher. À ma défense, il faut savoir que je croyais que la boîte allait être environ du double de sa grosseur ET qu’elle serait pleine de cartes… Erreur… en ouvrant la boîte, ce que j’y ai trouvé n’a été que quatre étals de tissu mal cousus et deux petites boîtes de platisque, une pour le deck du jeu de base et une pour la Big City Edition.

Ah, mais hey! Y’avait un p’tit jeu bonus là! Un carré de tissu mal cousu pour jouer à un jeu d’cennes…

Déception, trahison… pour les fans de Disney…

La seule consolation de Sophie est la suivante : ce jeu ne se vendra jamais en magasin. Elle pourra au moins dire qu’elle a une rareté dans sa ludothèque… mais pas le genre de rareté que les gens s’arrachent par exemple… aucun jaloux nulle part.

 

Bohnanza+


Un jour, ma belle-sœur m’envoie une photo d’un jeu qu’elle vient de s’acheter en me demandant si je connais ça. Je regarde la photo. Premièrement, ça m’dit rien. Deuxièmement, le thème ne me parle pas PANTOUTE! « Savez-vous planter des bines? » que c’t’écrit… Ben non, pis ça m’passe 6 pieds par-dessus la tête!

Bohnanza est un autre jeu de cartes. Par contre, on est vraiment ailleurs, on change de registre complètement. Le hasard n’est pas maître de ce petit bijou, n’ayez crainte.

À Bohnanza, l’ordre des cartes dans notre main ne peut changer et on doit gérer nos deux seuls champs adéquatement. À chaque tour, on doit planter une ou deux bines (soit la première et la deuxième carte de notre main en partant de la droite) dans nos champs. Si les bines qui se présentent dans notre main ne correspondent à aucun de nos champs en cours, on doit vendre un de nos champs pour pouvoir planter. On peut aussi éventuellement s’acheter un 3e champ pour la modique somme de 3 pièces.

Une fois notre ou nos bines plantées, on retourne deux cartes de la pioche et c’est là que le fun commence. Si les cartes correspondent à nos champs, on peut les planter. Sinon… on peut faire des affaires avec nos adversaires! Lors de cette phase, peu importe qui prend quoi, il doit le planter. C’est pourquoi il faut être prudent dans nos négociations. On peut toujours vendre, mais parfois ça vaut la peine d’attendre encore un peu… il vaut aussi mieux, parfois, faire des dons que de se ramasser avec des bines dont on n’aurait pas besoin… De plus, la seule chose que les joueurs ne peuvent pas proposer en échange d’autre chose, ce sont les bines déjà plantées dans leurs champs.

À la fin de la partie, celui qui aura le plus d’argent sera déclaré vainqueur.

C’est le jeu dans lequel j’insulte le plus mes amis. Je vous épargne les citations désobligeantes. Je suis capable de beaucoup d’agressivité quand on joue à Bohnanza… j’ai pas l’habitude, normalement, mais à Bohnanza… j’me lâche lousse… C’est de bonne guerre par contre. On s’aime toujours quand même à la fin de la partie.

Son point négatif? À deux, le mode de jeu est différent. Au lieu de négocier, on prend ce que l’on veut. Ce que le joueur actif ne prend pas parmi les cartes piochées peut être pris par l’autre joueur ou bien défaussé. Vous comprendrez que tout le plaisir de Bohnanza réside dans la négociation et le bluff qu’elle engendre… ce qui est mis de côté dans la version à deux joueurs.

Alors… SURPRISE! Non seulement je sais maintenant planter des bines, mais, en plus, je prends ça avec beaucoup d’émotions. Ce fut donc une merveilleuse surprise que Bohnanza+ qui a vite pris une place de choix dans ma ludothèque. Son seul défaut, c’est qu’on doive être trois. Sinon, dans son genre, il est assez parfaitement efficace!
Et vous? Quelles sont vos belles et vos moins belles surprises?

 

Quel jeu attendiez-vous avec impatience et qui vous a déçu ou quel jeu vous avez joué à reculons ou avec un gros, gros jugement et que vous avez finalement adoré?
Finalement, y a-t-il un jeu, dans notre liste de B, qui vous interpelle ou qui pique votre curiosité et dont vous aimeriez entendre parler?
On attend vos commentaires avec impatience et on continue, en attendant, de jouer dans les C. Ne perdez pas espoir, mais la liste est longue par exemple… héhé!

 

– Sophie & Alexia
L’Appartement du bonheur

Auteur: SoeeFi

Joueuse dans l’âme du plus loin que je me souvienne, les jeux de société modernes m’ont entraînée ailleurs complètement.
Je suis passée d’une vingtaine de jeux à près de 200 en 1 an et demi… mais je joue à tous les jours.
J’essaierai, du mieux possible, de vous faire entrer dans mon univers à travers mes parties, mes aventures de jeux et mes coups de coeur.
Chez nous, c’est L’Appartement du bonheur : plus y’a de jeux, mieux on se sent et plus on a de plaisir. J’essaierai, de mon mieux, de vous faire entrer dans ce bel univers.
Have fun! 🙂

Share Button

4 thoughts on “150 JEUX, 150 JOURS – LES JEUX DE LA SURPRISE

  1. B-Sieged!

    B-Sieged m’a beaucoup déçu. C’est un jeu que je voulais vraiment très aimé. J’ai essayé fort!
    Mais rien à faire, il y a trop d’éléments qui me déplaisait. Malgré mon désir d’aimer le jeu, je n’avais aucun plaisir à jouer.

    1. J’comprends donc… Présentement, j’attends Dice Forge avec impatience… beaucoup trop d’impatience… c’est le danger… je risque peut-être d’être déçue… :\
      Et puis, c’est ça… on a beau vouloir, on est comme déçus d’être déçus de même… on a beau lui donner toutes les chances du monde, des fois, y’a rien à faire! 🙁 haha

  2. Good job les filles! 🙂 Je suis d’accord avec Killroy, B-Sieged fut pour moi aussi une grande déception, étant un très grand fan de jeux de tower défense j’avais de gros espoir… Une belle surprise pour moi fût Codenames! Ça l’air bizarre à dire mais avant d’y avoir jouer je trouvais que ça avait l’air vraiment plate, en plus le artwork original n’était pas super attirant et vendeur pour le jeu. Même en regardant une vidéo de gameplay je trouvais que ça avait encore l’air plate… Finalement en l’essayant je me suis rendu compte que c’était tellement le fun comme petit jeu de devinettes et c’est rapidement devenu un de mes party game favori! 😀 Dans la liste des B je voudrais bien entendre parlé de Broom Service, je n’ai jamais joué à ce jeu mais plusieurs personnes m’ont dit que c’était super bon alors je veux plus de détails. 😉

    1. Tu sais quoi? J’ai eu à peu près la même expérience avec CodeNames. Je me disais « Boooon… un autre jeu de devinettes là, premier degré, avec lequel y’ont essayé d’intégrer un thème… Hahahaha! » J’ai fait le saut quand j’ai joué pour la première fois XD En plus, c’était avec les mots, mais je l’ai acheté avec les images parce qu’on n’arrêtait pas de me dire que c’était encore plus l’fun. C’est vrai que c’est très hot! 🙂
      Ooooooh! Je note pour Broom Service! 😉 Si on n’avait pas de réponse, on n’y allait pas pour lui du tout! Contente que tu nous le demandes!!! 😀

Laisser un commentaire