BIG BOOK OF MADNESS

Étant donné qu’on ne sait pas trop quand est-ce qu’on va venir à bout de notre liste de jeux commençant par C, on a décidé de vous pondre quelque chose à propos d’un autre jeu dans notre liste de B. C’est drôle, quand même, puisqu’on va rester dans le thème du dernier article avec Big Book of Madness qui est un jeu coop dont le thème est la magie.

Sorcières… magie… Vous êtes là, hen?!

On vous demande donc de retourner chercher vos baguettes, vos verrues et vos chats noirs parce que ce n’est pas fini.

 

Le jeu

DONC! Big Book of Madness (BBM) est un jeu coopératif qui se joue de 2 à 5 joueurs en 60 à 90 minutes. Avec Sophie qui tente toujours de prévoir les coups 432 tours à l’avance, on prévoit toujours plus de temps que pas assez.

En réalité, dans BBM, nous incarnons de jeunes sorciers dans une école de magie qui ont ouvert un grimoire interdit. Oh que ça sent l’inspiration JK Rowling ici, hen, quand même?! Dans ce grimoire, bien entendu, il y a des monstres que nous devons combattre pour gagner. Mais non, on ne fait pas de tournoi de Quidditch pour régler tout ça et le Wingardium Leviosa n’est pas permis.

Au début de la partie, outre la mise en place des cartes élément (eau, terre, feu et air), des sortilèges et du grimoire, chaque joueur choisit son personnage et reçoit les cartes élément selon la fiche du personnage choisi. De plus, tous les joueurs débutent la partie avec les quatre mêmes cartes sortilège :

Croissance : il permet de piocher une carte de votre paquet joueur pour chaque carte de l’élément de terre qui sera défaussée jusqu’à un maximum de 3.
Glace : il permet de mettre une carte en soutien pour chaque carte de l’élément d’eau qui sera défaussée jusqu’à un maximum de 3. Ce que signifie mettre une carte en soutien? Ça signifie que tous pourront utiliser cette carte pour détruire des cartes malédiction même si ce n’est pas votre tour! Magie, magie!
Combustion : il permet de détruire définitivement une carte pour chaque carte de l’élément de feu qui sera défaussée jusqu’à un maximum de 3. Les cartes détruites sont écartées pour le reste de la partie.
Télépathie : il permet de faire faire une action à un autre joueur pour chaque carte d’air qui sera défaussée jusqu’à un maximum de 3. Le joueur à qui vous permettez de faire une ou plusieurs actions peut alors utiliser un de ses sortilèges encore disponible, détruire une malédiction, etc.

Dernier élément important de la mise en place : un certain nombre de cartes folie doit être posé sur le plateau selon le nombre de joueurs. Ces cartes pourraient faire partie de la main des joueurs à certains moments de la partie. À partir du moment où un joueur n’aurait que des cartes folie en mains, il ne pourrait plus jouer. On peut les détruire définitivement, mais il sera parfois mieux de les soigner (en défaussant deux cartes du même élément) afin de les remettre dans leur pioche, car s’il devait ne rester aucune carte folie, vous perdriez la partie.

BBM se joue en 6 manches. Au début de chaque manche, nous tournons une page du grimoire interdit, dévoilant ainsi un nouveau monstre à faire disparaître. Avec le monstre apparaissent les cartes malédictions qui sont posées sous le grimoire.

Ok, mais là, venez-en aux faits. Comment on le bute ce foutu monstre? Quand est-ce que je peux envoyer un Wingardium Leviosa bien senti? On vient de vous le dire! Pas de Quidditch ni de Wingardium Leviosa! Patience!

Ces cartes malédiction nécessitent chacune 4 cartes élément (identiques ou différentes) afin d’être détruites. Il faudra donc, par exemple, défausser 4 cartes de l’élément de feu pour détruire une malédiction ou bien une carte de chacun des éléments. Une carte malédiction qui ne serait pas détruite avant que le pion joueurs ne l’atteigne ferait subir un malus aux jeunes sorciers insouciants.

Donc, les joueurs, à tour de rôle, peuvent faire le nombre d’actions qu’ils souhaitent. Ils ne sont limités que par le nombre de cartes élément qu’ils ont en main et de cartes sortilège qu’ils peuvent utiliser. Afin de détruire une carte malédiction à l’aide des cartes en soutien d’un autre joueur, un joueur n’a pas à faire faire une action à son acolyte. Il n’a qu’à utiliser les dites cartes qui seront défaussées dans la défausse de leur propriétaire. Chaque fois qu’un joueur détruit une carte malédiction, il peut alors piocher une carte élément de valeur 2 de son choix, ces cartes ayant des valeurs de 1 à 3.

Est-ce que c’est plus clair pour le butage des monstres, là? Non? Attendez, il en manque encore un p’tit peu…

Une manche se joue en 5 tours, peu importe le nombre de joueurs et de cartes malédiction. Il peut donc y avoir, en effet, jusqu’à 5 cartes malédiction à détruire. Quand il y en a moins, dans les premières manches, il est possible de prendre le temps de se préparer pour la manche suivante puisque les éléments des cartes malédiction du prochain monstre sont indiqués. Advenant le cas où vous tomberiez sur une case sur laquelle il y a encore une carte malédiction, vous devriez subir la malédiction, mais vous auriez quand même à la détruire.

Une fois les 5 tours effectués, le pion joueurs arrive sur une case indiquant qu’ils doivent constater leur échec ou leur réussite. Les joueurs ont réussi s’il n’y a plus de cartes malédiction sous le grimoire. Ils obtiennent alors le bonus indiqué. S’il reste ne serait-ce qu’une seule carte malédiction, les joueurs ont perdu leur combat et devront subir le malus du monstre. On tourne quand même une nouvelle page du grimoire pour combattre le prochain monstre.

La partie dure donc ainsi six manches, nous avons six monstres à combattre. Par contre, c’est le dernier monstre qui déterminera la victoire ou la défaite des joueurs. Si le dernier monstre est vaincu, peu importe les précédents, vous avez gagné. Si le dernier monstre réussi à avoir le dessus sur vous, vous avez perdu la partie.

 

Notr’ feeling là-d’sus

Premièrement, BBM est un jeu MA-GNI-FI-QUE. Les illustrations sont de toute beauté, les cartes, le plateau, le grimoire… tout y est! C’est probablement un des éléments qui rend le jeu aussi agréable. Par contre, ombre au tableau, les règlements sont un peu le bout d’la m*^%e… Le copain de Sophie a dû regarder quelques vidéos afin d’être bien certain d’avoir tout saisi. Aussi, on l’a trouvé vraiment difficile lors des premières parties. On l’avait rangé pendant un bout parce que c’était plus ou moins amusant. Par contre, en le ressortant, on s’est rendu compte que ce n’était pas si pire que ça!

D’ailleurs, tant qu’à parler de difficulté… précisons que BBM offre trois niveaux de difficulté. Quand même. Ce n’est pas à négliger pour ceux qui aiment vivre dangereusement.

Par contre, on reproche souvent aux jeux coop de faire naître des joueurs dominants. Malheureusement, BBM ne fait pas exception à la règle, surtout si vous jouez avec un sur-analyseur comme Sophie! Ok! Là avec mes deux cartes air je pourrais faire mon sortilège de télépathie, te faire faire deux actions. Comme première action, tu pourrais prendre ta carte eau pour mettre en soutien ta carte feu. Ensuite, ta deuxième action pourrait être de prendre, toi aussi, ta carte air et faire faire une action au 3e joueur qui lui pourrait mettre en soutien sa carte feu. Là, avec tout ça on va battre le prochain monstre du grimoire! Vous êtes perdus? C’est légitime… mais la personne a déjà joué souvent, alors faisons-lui confiance! C’est le danger avec BBM! Notre conseil, vivez l’instant présent! Le pire qu’il pourrait vous arriver serait de perdre… et de devoir en jouer une autre!

Somme toute, l’expérience est assez agréable. Juste assez de thrill et il donne place à de belles réflexions. C’est un jeu qu’on a malheureusement rangé trop longtemps et que nous allons certes ressortir plus souvent! Fini, l’temps où ça dormait dans la première colonne de la ludothèque!

Sophie :7.5 Stars (7,5 / 10)
Alexia : 7.5 Stars (7,5 / 10)

 

– Sophie & Alexia
L’Appartement du bonheur

image à la une : http://lesdragonsnains.com/jeux/the-big-book-of-madness-quand-lecole-des-sorciers-tourne-mal/

Auteur: SoeeFi

Joueuse dans l’âme du plus loin que je me souvienne, les jeux de société modernes m’ont entraînée ailleurs complètement.
Je suis passée d’une vingtaine de jeux à près de 200 en 1 an et demi… mais je joue à tous les jours.
J’essaierai, du mieux possible, de vous faire entrer dans mon univers à travers mes parties, mes aventures de jeux et mes coups de coeur.
Chez nous, c’est L’Appartement du bonheur : plus y’a de jeux, mieux on se sent et plus on a de plaisir. J’essaierai, de mon mieux, de vous faire entrer dans ce bel univers.
Have fun! 🙂

Share Button

5 thoughts on “BIG BOOK OF MADNESS

  1. Ma femme et moi venons de terminer Harry Potter Hogwarts Battle et on a beaucoup aimé. On se demandait si BBM serait un bon jeu à essayer ou si c’était trop similaire. Vous avez essayé les deux jeux?

    Est-ce qu’il-y-a une progression dans le jeu ou est-ce que c’est toujours les mêmes 6 monstres?

    Merci pour l’article!

    1. Merci Michel pour ton commentaire 🙂
      Malheureusement (lire ici TRÈS malheureusement), je n’ai pas encore essayé Harry Potter Hogwarts Battle… 🙁 J’aimerais beaucoup par contre… il semble plaire à beaucoup!
      Par contre, j’ai cru comprendre que c’était un deckbuilding? Parce que je ne classerais pas Big Book parmi les deckbuilding… il n’y a pas assez d’achat et d’acquisition de cartes pour le qualifier de deckbuilding, à mon avis… donc peut-être que ce ne serait pas si pareil que ça 😉

      De plus, il y a au moins une dizaine de monstres, peut-être même plus, je ne me souviens plus. Par contre, ils n’offrent pas nécessairement différents niveaux de difficulté. C’est toi qui décide si tu veux jouer niveau 1, 2 ou 3 au début de la partie. Selon le niveau, tu auras plus de cartes malédiction à placer au début de chaque manche dès le début de la partie! 😉

      1. Merci pour les détails. Je ne sais pas pourquoi mais je pensais que BBM était un deck-builder aussi (comme tu dis peut-être que ce l’est mais que l’emphase n’est pas vraiment là en pratique).

  2. BBM reste quand même un deck-building, tu pars avec le deck de départ de ton personnage et tu construis ton deck avec des cartes d’éléments de plus en plus fortes et tu essaies de te débarrasser de tes cartes faibles ou bien de te spécialiser dans certains types d’éléments. Le gameplay est super intéressant, il y a beaucoup d’interactions entre les joueurs avec les cartes de sortilèges qui peuvent te permettre de faire jouer un joueur pendant ton tour ou bien de mettre des éléments en réserve pour plus tard. C’est un jeu qui encourage beaucoup la discussions entre les joueurs pour les différentes combines qu’on peut faire et je l’aime bien pour ça. C’est plus dur d’être joueur alpha parce que je penses pas nécessairement à toutes les possibilités de ce que les autres joueurs ont devant eux alors je pense qu’en discutant des stratégies tout le monde peut mettre son grain de sel. Son seul hic je trouve c’est que le jeu n’est pas toujours assez punitif. Tu dois seulement battre le dernier monstre pour gagner alors que des fois certains bonus des 5 premiers monstres sont moins dérangeants et on peut se permettre d’en encaisser pour mieux se préparer au prochain…Mais ça reste un jeu que j’aime bien et je te le conseille de l’essayer, tu n’auras vraiment pas le même feeling que Harry Potter. Je pense par contre qu’à 3-4 joueurs il est plus intéressant qu’à 2 joueurs.

    1. Ouais. C’est drôle, je le sentais pas tant comme un deck-building… mais je comprends avec ce que tu dis. On dirait que, dans ma tête, l’emphase est pas tellement là-dessus… peut-être que je focusse pas assez sur mon deck, justement! 😛 Je commence à focusser davantage et à prendre soin de me spécialiser… Avant, j’essayais d’avoir un peu d’toute haha!
      C’est sûr qu’il est plus intéressant à partir de 3, mais je l’aime bien quand même à deux, moi… C’est sûr que plus y’a de joueurs, plus y’a de discussions, plus ça peut être long…! On a joué à 5 une fois, c’était pénible…
      Pour ce qui est du joueur alpha, c’est peut-être plus difficile qu’à Pandémie genre, mais je l’avoue, je suis plutôt joueur alpha quand on joue à BBM… J’suis DÉSAGRÉABLE! 😛 Quand on joue avec quelqu’un qui n’a jamais joué, j’dois être assez alpha pas pire… J’suis ouverte aux suggestions! Mais faut que ça détruise ma théorie parce que j’aime ben ça réfléchir 42312 tours à l’avance XD

      Ayoye. J’vous donne pas envie de jouer à ce jeu avec moi, certain, en tout cas! 😛

Laisser un commentaire