BROOM SERVICE OU LA FOIS OÙ T’AVAIS UN PLAN

Suite à notre article 150 jeux, 150 jours – Les jeux de la surprise, notre ami David, seul répondant à notre grand sondage officiel, nous a manifesté sa curiosité à l’égard du jeu Broom Service. Alors, mesdames et messieurs, nous voici, nous voilà! Sortez vos baguettes, vos verrues et vos chats noirs, on vous transporte dans l’univers des sorcières!
Dans Broom Service, vous incarnerez, selon votre stratégie, parfois une sorcière, parfois un druide, un cueilleur ou une fée. Vous aurez aussi à décider si vous êtes brave ou lâche et, fiez-vous sur nous, il vaut parfois mieux laisser aller sa fierté et se relâcher un brin…
J’ai une dignité, moi, madame! Oui, oui, c’est ça…

 

Le jeu
Broom Service est un jeu de programmation qui se joue de 2 à 5 joueurs en 7 manches, soit environ une heure et demi. Pendant la partie, le but ultime est, bien évidemment, de faire des points en livrant des potions. Jusqu’ici tout va bien et même que, à la limite, vous devez vous dire que le thème est assez bébé lala… attendez de voir!

Premièrement, chaque joueur commence la partie avec une potion de chaque couleur, deux baguettes et ses 10 cartes rôles.
Au début de chaque manche, un événement est retourné. Ce sont ces événements qui dirigeront parfois notre stratégie, car parfois ils octroient des points selon notre position sur le plateau ou, d’autres fois, ils peuvent en faire perdre!

Finalement, à 2, 3 ou 4 joueurs, un paquet de cartes est utilisé afin d’y retourner, au début de chaque manche, les rôles qu’on appelle « rôles maudits ». Si ces rôles sont choisis par les joueurs pour la manche en cours, ils peuvent faire l’action choisie, mais perdent trois points. On est maudits ou on l’est pas!

C’est maintenant au tour des joueurs de décider de ce qu’ils aimeraient faire au courant de cette manche. À ce moment, ils doivent choisir 4 de leurs 10 cartes rôles. Les cartes rôles permettent soit de recueillir des baguettes ou potions, de voyager dans des régions adjacentes pour y livrer des potions, livrer des potions dans la région où l’on se trouve ou de chasser des nuages, à l’aide de nos baguettes, qui vaudront des points à la fin de la partie. Sachez qu’il existe également quatre types de terrain soit la forêt, la montagne, la prairie et la colline, et que les cartes rôles y sont parfois spécifiquement associés.

Une fois que tous les joueurs ont établi leur stratégie et choisi leurs 4 cartes rôles, le premier joueur commence en décidant quelle carte il jouera en premier. Lorsqu’un rôle est sorti, tous les joueurs qui l’ont choisi doivent le jouer chacun leur tour. Un joueur pourrait décider de ne pas le jouer, mais il doit quand même le mettre sur la table pour montrer qu’il l’avait et qu’il a été joué lors de la manche.

Chaque carte propose une action brave et une action lâche et c’est là que réside tout le suspense de Broom Service. L’action brave est toujours plus payante, mais plus risquée parce que si vous la choisissez, vous devez attendre de voir si d’autres joueurs ont choisi cette carte rôle et, si oui, s’ils vont décider de la prendre, l’action brave.

Si c’est le cas, vous ne pourrez jouer votre action, car seul le dernier joueur à avoir choisi cette action pourra l’effectuer. De plus, ce joueur deviendra premier joueur pour le rôle suivant. C’est donc lui qui décidera quel rôle sera joué ensuite. L’action lâche, quant à elle, est toujours moins payante, mais exécutée immédiatement. C’est dans ce temps-là que vous regardez vos comparses en essayant de déchiffrer leur poker face genre « J’fais tu l’action brave ou l’action lâche? Y’ont tu d’l’air de l’avoir dans leurs mains? Est-ce que ce serait avantageux pour eux de l’avoir choisie? »

La manche dure tant et aussi longtemps que des joueurs ont des cartes en mains et c’est toujours le dernier brave qui commence le tour suivant. Ce qui est déchirant quand même… je veux être premier pour choisir le prochain rôle qui sortira, mais je voudrais être brave et ça s’pourrait que ce soit quelqu’un d’autre qui le soit si c’est moi qui joue en premier…
En ce qui concerne les cartes rôles, voici un bref aperçu de ce qu’ils permettent de faire :

– Ce sont les sorcières qui permettent de nous déplacer dans d’autres régions et d’y livrer des potions. C’est d’ailleurs de cette manière que nous faisons le plus de points en cours de partie. Dans certains cas, les potions resteront sur leur tour de destination tout au long de la partie et, dans d’autres cas, elles iront dans la réserve générale, laissant la chance à d’autres sorcières d’aller faire des points.

– Les druides permettent également de livrer des potions, mais uniquement dans la région où l’on se trouve. L’action brave permet de faire des points de plus. La livraison des potions fonctionne de la même manière qu’avec les sorcières : soit les potions restent sur le plateau jusqu’à la fin, soit elles retournent dans la réserve générale.

– Les cueilleurs permettent d’aller chercher des potions et des baguettes. L’action brave permet évidemment d’aller en chercher plus, mais il vaut parfois la peine d’être lâche, mais d’être certain de repartir avec au moins une potion.

– Finalement, la fée des nuages permet de faire disparaître un nuage adjacent à l’un de nos pions (au nombre de deux) en dépensant le nombre de baguettes requis. L’action brave permet de faire trois points en plus.
La partie dure donc sept manches de cette manière. Sept manches de « C’pas ça j’voulais faire en premieeeeeeeeeeeeeeer! » ou de stress parce qu’on a un plan et qu’on aimerait DON’ BEN ÇA que personne ne vienne faire de l’ombre à notre réussite.

À la fin de la partie, en plus des points faits en cours de partie, les joueurs font également des points avec les ressources qu’ils ont encore en leur possession : 4 points pour chaque groupe de 4 ressources différentes et 2 points pour chaque groupe de 3 ressources différentes.

Finalement, on compte le total des éclairs sur nos nuages chassés et, selon un tableau au verso de l’aide de jeu, on fait les points correspondant au nombre d’éclairs obtenues. Le joueur ayant le plus de points de victoire remporte évidemment la partie.

 

Notr’ feeling là-d’sus

Broom Service est un jeu qui n’a pas été très bien exploité encore à L’Appartement du bonheur. Pas que ce soit un mauvais jeu… simplement que les jeux qui se jouent moins bien à deux ne sortent pas souvent de la ludothèque. Parce que, oui, Broom Service a fait l’effort d’ajouter une petite difficulté pour le jeu à moins de cinq joueurs avec les rôles maudits, mais ce n’est pas encore assez. Les rôles maudits vont peut-être nous faire réfléchir un peu plus en se disant qu’on n’a peut-être pas envie de perdre trois points pour un rôle maudit quand on est dernier dans la course. Par contre, si jouer un rôle maudit est suffisamment bénéfique pour que la perte de points ne nous importe pas vraiment, on va le jouer quand même. C’est sûr que chaque joueur ajouté à l’aventure de Broom Service ajoute un petit quelque chose à l’expérience de jeu. Déjà entre deux et trois joueurs, il y a une bonne différence, j’avoue avoir hâte de l’essayer à quatre et cinq… Autre belle information : le plateau est recto verso et il y a un autre mode de jeu… pour plus expérimentés! Somme toute, il a donc beaucoup de potentiel et amène son lot d’émotions. Par contre, il ne fait pas partie de nos tops 5, 10 ou 25… pas sur 150! 

On souhaite quand même vous avoir donné envie d’aller explorer ce jeu de programmation pour ceux qui aiment avoir des plans qui ne fonctionnent pas toujours… héhé!

Sophie : 7.0 Stars (7,0 / 10)
Alexia : 6.5 Stars (6,5 / 10)

– Sophie & Alexia

L’Appartement du bonheur

Auteur: SoeeFi

Joueuse dans l’âme du plus loin que je me souvienne, les jeux de société modernes m’ont entraînée ailleurs complètement.
Je suis passée d’une vingtaine de jeux à près de 200 en 1 an et demi… mais je joue à tous les jours.
J’essaierai, du mieux possible, de vous faire entrer dans mon univers à travers mes parties, mes aventures de jeux et mes coups de coeur.
Chez nous, c’est L’Appartement du bonheur : plus y’a de jeux, mieux on se sent et plus on a de plaisir. J’essaierai, de mon mieux, de vous faire entrer dans ce bel univers.
Have fun! 🙂

Share Button

4 thoughts on “BROOM SERVICE OU LA FOIS OÙ T’AVAIS UN PLAN

  1. J’étais aussi intrigué par ce jeu. Il a failli tomber dans mon panier samedi… (J’ai finalement opté pour Takenoko). Nous ne sommes pas de grand fans de « programmation d’actions » chez-nous, donc, avec votre article, je me suis rendu compte que ce n’est pas vraiment pour nous. Un jour j’essayerai peut-être une petite partie dans un pub ludique!

    Ceci dit, un gros bravo pour votre article c’est toujours plaisant de vous lire!

    1. C’est sûr que si vous n’êtes pas de grands fans, il ne sera pas apprécié… mais dans son genre, il est vraiment très bien! Seules les occasions nous ont manqué. Je vous souhaite quand même d’avoir la chance de l’essayer pour en avoir le cœur net 🙂 comme je nous souhaite de pouvoir l’essayer à 5, là où il est vraiment optimal! Quand vous lui donnerez une chance, donnez-lui au moins cette chance-là, de vous impressionner quand il est à son meilleur! 🙂

      Merci pour le commentaire. C’est toujours un plaisir d’écrire pour vous tous et d’avoir de beaux come back comme ça! 😀

  2. Bonjour! C’est certain que je ne refuserai pas une partie. J’ai jamais refusé une partie en fait… (sauf une fois au chalet pour Serpents & Échelles). J’aime habituellement les jeux d’Alexandre Pfister, donc je vais y laisser une chance certainement.

    Ce qui est bien avec votre article (et celui de tous les collaborateurs de ce site), c’est justement de nous permettre de faire un choix parmi la multitude de jeux qui sortent chaque année. Des fois on sait qu’on va aimer et d’autre fois on se rend compte qu’on aimera moins.

    Merci encore!

Laisser un commentaire