ELYSIUM – « MAMAN, COMMENT ON FAIT LES BÉBÉS DEMI-DIEU? »

La mythologie de la Grèce ancienne mentionne que, parfois, les tout-puissants Olympiens descendaient sur Terre afin de courtiser les mortels. C’est ainsi que les demi-dieux, mi-mortels mi-divinités. auraient vu le jour. Vous devinez ce qui s’est passé entre ces deux étapes, uhmm, passons… Vous êtes donc l’un de ces demi-dieux ambitieux qui tente de se mériter une place parmi les dieux de l’Olympe. Votre périple ne sera aisé! Pour y parvenir, vous devrez en effet recruter des héros, dénicher de puissants artefacts, entreprendre des quêtes héroïques afin d’écrire vos légendes et entrer dans l’Elysium à jamais.

Concepteurs: Matthew Dunstan & Brett Gilbert
Éditeur: Space Cowboys
Nombre de joueurs: 2 à 4 joueurs
Durée: 60 minutes

*Cette critique est une gracieuseté de L’École du jeu

9bd833848911799c79e33cc7d1148cf4f1e6.jpe Bon. Assez de flavor text, passions aux choses sérieuses!
Commençons, si on veut que ce soit court!

Elysium est un jeu de draft et de combos qui se joue en 5 Époques (tours) et dont l’objectif est d’obtenir le plus de points de victoire. Au début de la partie, vous aurez à sélectionner 5 paquets de cartes parmi les 8 disponibles (aléatoirement ou d’un commun accord). Chaque paquet correspond à l’un des Olympiens suivants: Poséidon, Arès, Hadès, Zeus, Apollon, Hephaistos, Athéna & Hermès. À noter que chaque Olympien a son style bien particulier et ajoutera peut-être du matériel supplémentaire si vous les choisissez. Après avoir parfaitement et soigneusement brassé ce gigantesque paquet de 105 cartes, on en pioche ensuite X cartes (où X est le nombre de joueurs multiplié par 3 + 1) et on les place dans l’Agora. Ce seront les cartes disponibles pour l’Époque actuelle. Vous êtes presque prêts à débuter la partie! Chaque joueur reçoit une plaquette individuelle où il pourra amasser ses ressources, mais qui lui servira aussi de frontière entre son Domaine (au-dessus de la plaquette) et son Elysium (sous la plaquette). Les joueurs récupèrent quelques effectifs de base: 4 pièces d’or, leurs 4 piliers respectifs (1 rouge, 1 bleu, 1 vert et 1 jaune par joueur) et un nombre de points de victoire défini par l’ordre de jeu. On installe ensuite les Quêtes en ordre croissant à l’endroit approprié. Que la partie commence!
8c25975116b6fadb4628d353ede731363ad2.jpeComme mentionné précédemment, une partie se déroule en 5 Époques. Chaque Époque est composée de 2 phases: Actions & Écriture des légendes.

  • LA PHASE DES ACTIONS: À chaque Époque, en commençant par le premier joueur, vous DEVREZ accomplir une Quête et récolter 3 cartes parmi celles encore disponibles. Pour réclamer une carte, vous devez avoir, sur votre plateau personnel, le (ou les) pilier de la couleur illustrée en guise de prérequis. Vous prenez alors la carte choisie et la placez dans votre Domaine! À partir de maintenant (ou plus tard dans la partie) vous pourrez bénéficier de son pouvoir unique. Même principe pour accomplir une quête, vous devez avoir en votre possession le pilier de la bonne couleur. Les Quêtes, numérotées de 1 à 4, déterminent deux choses: vos revenus de fin d’Époque (pièces d’or, points de victoire, capacités de transfert vers l’Elysium) et le nouvel ordre de jeu pour le prochain tour. Attention, ce point est important: Une fois que vous avez réclamé une carte ou une quête, vous devrez vous départir de l’un de vos piliers restants (ce peut être n’importe lequel, pas forcément celui qui était demandé comme prérequis). Vos choix seront donc de plus en plus restreint… Il est possible que vous ne puissiez pas accomplir de Quête ou réclamer une carte à votre tour. Malheur à vous! Si tel est le cas, vous devrez alors prendre une tuile de Quête échouée ou un Citoyen (qui sont plutôt restrictifs). Dès que tous les joueurs ont épuisés leurs 4 actions, on passe à la prochaine phase.
  • LA PHASE DE L’ÉCRITURE DES LÉGENDES: C’est ici que les joueurs touchent le revenu de leurs Quêtes accomplies. Ils peuvent ensuite, s’ils le désirent, transférer des cartes de leur Domaine vers leur Elysium, sous leur plateau de jeu. Ils peuvent procéder selon la capacité de transfert accordée par leur Quête. Mais attention car les cartes transférées vers l’Elysium perdent tout leur pouvoir! Pourquoi donc voudriez-vous sacrifier ces grands pouvoirs? Eh bien je crois qu’il est important de mentionner qu’uniquement les cartes dans votre Elysium vous rapporteront des points en fin de partie! Vous avez deux assemblages possibles lorsque vous transférer des cartes: Légendes de famille (groupe de couleurs, valeurs variables) ou Légendes de niveau (valeurs identiques, couleurs variables). Évidemment, vous ne pourrez plus déplacer les cartes dans votre Elysium à nouveau par la suite! Au terme de les 5e Époque et d’une lutte épique vers l’Olympe, le joueur avec le plus de points de victoire sera déclaré grand vainqueur!

e8f311afbd79b5fc8a847000d8ec627001af.jpeEh diantre… Dire que je voulais faire court… Je suis tellement naïf! Je me dis ça à chaque fois que je commence à écrire… Impossible!! En plus, il y a certains éléments du jeu que j’ai volontairement mis de côté (comme l’utilité des Citoyens, les habillités des cartes, les jetons bonus de Légendes, etc.) mais ce n’est rien de vital! Vous avez une très bonne idée globale du jeu si vous avez lu ce que j’ai écris. Si je ne les ai pas écrit, dans le fond, c’est pour éviter une tendinite, voilà!

Elysium est un excellent jeu. Tellement bon que ma dernière partie remontait à il y a un peu plus d’un an, et que le jeu me hantait encore… Tellement qu’il a fallu que je l’achète enfin pour mettre fin à mes cauchemars! Et cette seconde partie était délicieuse! Ce jeu a tellement un bon potentiel pour les parties à 2 joueurs! Ça m’amène presque à douter de l’expérience de jeu à 3 ou 4 joueurs. Il faudrait que je l’essaye à ce nombre de joueurs pour confirmer ou informer mon impression, mais j’ai vraiment l’impression qu’il s’agit d’une perle pour 2 joueurs! Avis aux couples! Le seul hic des parties à 2 joueurs: Sur les 105 cartes disponibles, vous n’en verrez que 35 à chaque partie. Oui, c’est bon pour la rejouabilité. Excellent même! Mais ça laisse beaucoup de place au hasard. Un paquet de cette taille, c’est difficile à brasser. Et si par malheur plusieurs cartes de même valeur se retrouvent dans la seconde moitié du paquet, jamais vous ne les verrez de la partie. Vous pouvez passez la partie au complet à attendre qu’elles arrivent, mais ce moment n’arrivera jamais! Je sais qu’il existe des variantes qui ont l’air très bien sur BGG qui règlent cette situation. Allez consulter ça si ça vous intéresse (lien BGG vers les variantes proposées). C’est un jeu à combo avec de l’interration entre les joueurs. Il faut donc être à l’aise avec cet aspect. Certaines cartes sont plutôt aggressive et vous permetteront de faire perdre des pièces d’or, des points de victoire et même des cartes à vos adversaires (Salut Poséidon!) Ma femme n’aime habituellement pas trop ce genre de truc, mais ça ne lui a pas trop dérangé ici (puisqu’elle ne se gênait pas non plus!) Finalement, il faut absolument que je fasse la comparaison inévitable avec 7 Wonders. Il y a effectivement quelques similitudes: l’époque à laquelle se déroule le jeu, l’aquisition de cartes, et l’aspect de développement. On a aussi le même sentiment lors de notre première partie. L’impression d’être un peu perdu et de faire un peu n’importe quoi lors des deux premiers tours, à défaut de savoir ce qui est bon, à défaut de connaître les combos possibles. Mais sinon, ce sont 2 jeux totalement différents! Et devinez quoi… ça fait le tour des trucs que j’apprécie moins! Place maintenant à ce que J’AIME!!!

L’aspect visuel. Les cartes. Wow. Si vous aimez les 7a68f49615deab5dc7697d9303d210c54392.jpesucreries, Elysium en est toute une! Il existe 8 Olympiens et donc 8 paquets de cartes différents. Chacun de ces paquets a été illustré par un artiste différent! J’aime! Les familles ont donc des styles de jeu ET des artworks différents. Superbe! Est-ce que j’ai parlé du thermoformage? Attendez, ça vaut la peine que je vous joigne une photo à l’appui… C’est tout simplement génial. Tout a une place assignée. Tout entre à la perfection. Certaines composantes viennent même dissimuler les petits jetons qui enlèvent à l’esthétique de l’intérieur de la boîte! Êtes-vous de ceux qui sleevent tout ce qui bouge? N’ayez craintes car même dans des sleeves, les cartes entrent à la perfection dans leur division assignée. Bravo! J’ai parlé des 8 Olympiens avec lesquels il est possible de jouer et ça m’amène à mon prochain point: la rejouabilité! Ce jeu a une rejouabilité plutôt incroyable. Vous choisissez 5 paquets au début de la partie, que vous mélangez ensemble, et vous ne verrez qu’un mince pourcentage de ces cartes. Ça laisse place à des tas de possibilités! Sans parler que certains Olympiens débloquent de nouveaux trucs lorsque vous décidez de jouer avec eux. Apollon, par exemple, vous donnera accès à l’Oracle de Delphes. L’Oracle a une particularité unique: pendant toute la partie, vous aurez une vision d’une partie des cartes à venir lors de la prochaine Époque! Tout un avantage pour préparer vos actions! Arès, de son côté, vous permettra de déployer votre force militaire! En fin de partie, celui avec l’armée la plus imposante marquera de précieux points de victoire supplémentaires. Etc! C’est bien pensé et ça ajoute beaucoup, c’est définitivement le genre de trucs asymétriques que j’aime dans un jeu. Un autre truc que j’aime bien, ce sont les choix déchirants qu’on a à faire. J’aime les jeux qui vont m’amener à m’arracher les cheveux de sur la tête devant les possibilités qui s’offrent à moi! Il y a des choix quant aux piliers dont vous devrez vous départir, des cartes que vous amasserez, du timing pour accomplir votre quête, etc. J’apprécie beaucoup cet aspect. D’un autre côté, comme je le disais tantôt, c’est un jeu avec un bon potentiel également pour les combos. Ce ne seront pas des combos à répétition TROP abusives, mais juste assez pour que les « Johnny » (les joueurs de MtG se reconnaîtront si c’est leur cas) se sentent rassasiés! Finalement, ce que j’aime beaucoup, c’est l’originalité de la méthode d’acquisition des cartes et des quêtes! La gestion des piliers est brillante et tellement simple à la fois! Un jeu magnifique qui s’explique rapidement, qui se joue rapidement, et qu’on savoure avec appétit!

J’en redemande!

P.S. Saviez-vous qu’une extension est déjà toute prête pour Elysium… mais qu’elle a été refusée par Space Cowboys?
Comment réagissez-vous à cette annonce?
Source: « Let’s convince Space Cowboys to publish the expansion to Elysium! » – BGG  

——————————————————————————–

Wow! Avez-vous lu jusqu’ici? Mais vous êtes vraiment zélés! Avez-vous apprécié la critique?
Si vous y avez déjà joué, êtes-vous d’accord avec moi? Si vous n’y avez jamais joué, en ressentez-vous le besoin maintenant?

Auteur: J-P

YouTubeur à L’École du jeu.
Enseignant, papa et boardgamer passionné.
J’aime l’odeur du carton fraîchement punché, j’aime la texture des pages d’un livret de règles, j’aime faire rouler des dés entre mes doigts… Ah, et j’aime bien jouer, aussi!

Suivez-moi sur Facebook, YouTube et Instagram!

Share Button

2 thoughts on “ELYSIUM – « MAMAN, COMMENT ON FAIT LES BÉBÉS DEMI-DIEU? »

  1. Excellente critique bravo !
    Elysium….ah Elysium, un jeu magnifique et intense durant les 5 trop courtes époques. Je n’ai joué qu’a 3 joueurs et vraiment chaque tour est ultra tendu entre le choix des cartes que les autres joueurs peuvent vous voler ou prendre une quête avant qu’elle ne vous file sous le nez. Ce jeu se résume en une succession de choix cornéliens.
    Bien que le matériel soit de toute beauté et les paquets de cartes dieux très cohérents, on oublie assez vite l’univers ainsi que les libellés des cartes pour regarder uniquement les couleurs et les combos á réaliser.

    Pour l’extension, effectivement le jeu a eu un succès d’estime, mais insuffisant pour que les Space Cowboys sortent l’extension. Si ils pouvaient tenter l’aventure de l’extension sur Kickstarter (comme actuellement Champions Of Midgard)….

    1. Merci pour le commentaire, l’ami!
      Je crois que 3 joueurs s’avère être le nombre idéal pour ce petit bijou!
      À 2 joueurs, on joue maintenant avec une variante très intéressante ayant été proposée sur BGG qui permet de passer un plus grand pourcentage de cartes du paquet (passant de 33% du paquet à 65% de cette façon!) La variante en question est également disponible ici: https://geauxgaming.wordpress.com/2015/06/15/elysium-for-two-a-variant

      L’idée est simplement de réduire l’éventail de cartes disponibles en retirant les doublons.

      Pour ce qui est de l’extension, comme tu le soulignes, c’est bien dommage que Space Cowboys refusent de se lancer sur Kickstarter!

Laisser un commentaire