FLICK’EM UP – CRITIQUE DE JEU

Bienvenue au Far West!
Sortez votre Stetson, vos bottes à éperons, jambières de cuir et n’oubliez pas votre revolver!
Cette ville n’est pas assez grande pour nous deux, cowboy.

Concepteurs:
 Gaëtan Beaujannot & Jean Yves Monpertuis
Publisher: Pretzel Games ​ (V.F.)

Dans Flick ‘Em Up, vous incarnerez les Hors la loi ou l’équipe du Sheriff et vous vous affronterez dans une ville digne des meilleurs films westerns des années ’60-’70. Le jeu vient avec un livret de scénarios qui vous offriront des mises en place différentes, des objets de départ ou qui seront débloqués en cours de partie, des objectifs uniques, etc. Le but du jeu peut, en général, être résumé comme ceci: anéantir l’équipe adverse! Lors d’un tour de jeu, vous aurez la possibilité de vous déplacer ou d’utiliser un objet, comme votre revolver pour tirer sur un adversaire par exemple. Ça semble simple? Ça l’est! Mais c’est la façon de procéder qui est un peu spéciale: tout se déroule avec des disques de bois et votre index. Eh oui, il s’agit de l’un de ces jeux où vous devrez effectuer vos actions grâce à des « pichenottes » (en bon québécois) ou pichenettes ou chiquenaudes, choisissez le terme qui vous convient! Mais attention car le décor est parsemé d’obstacles: cactus, bottes de foin et barils! Vos personnages pourront pénétrez dans les bâtiments du décor (Saloon, Croquemort, Banque, etc.) pour être à l’abri des coups de feu et profiter de cette couverture pour canarder vos adversaires. Attention! Si l’un de vos ennemis pénètre dans la même installation que vous, il initiera un duel! Si vous perdez le duel, vous serez éjecté de votre planque et prendrez un point de dégât! Évidemment, ce sera le cas à chaque fois que vous serez touché par un projectile. Advenant le cas où votre personnage serait touché 3 fois, il succombe au combat! Vous avez maintenant un aperçu des règles de base, mais sachez que plusieurs ajouts se font également lorsque vous vous lancez dans les scénarios avancés.

Je ne suis pas un grand fan des jeux de dextérité. Je veux dire… je trouve qu’ils peuvent être divertissants autour d’un verre et de plusieurs amis! Mais notre expérience de cette semaine nous a amené à jouer seulement à 2 joueurs, et je dois dire que, bien que le rythme de la partie fût rapide, l’expérience de jeu n’était pas incroyable. Je m’attendais à ce que l’expérience ne soit pas optimale puisque l’on était que deux. Toutefois, après réflexion, je crois que plus l’on est de joueurs autour de la table, plus la partie doit être ennuyante. Je m’explique. Il n’y a que 2 équipes: les bons et les vilains. Dès que l’on joue à 4, 6, 8 ou 10 joueurs, il faut partager les 5 membres de notre équipe. Du coup, on ne joue peut-être qu’une ou deux fois par manche, ce qui peut devenir ridiculement long et ennuyant pour les joueurs qui ne font que regardez les autres jouer et attendre leur tour. Donc ma première partie ne m’a pas impressionné et ma femme était du même avis que moi. Bon d’accord, nous avions décidé de nous lancer dans le premier scénario qui se veut être un tutorial plutôt simple. Est-ce que ça explique pourquoi je n’ai pas apprécié le jeu? Peut-être. Est-ce que je voudrais lui redonner sa chance avec un scénario plus complet? Certainement.

La note de L’École du jeu:  (6 / 10)

Merci d’avoir pris la peine de lire cet article! Sentez-vous libres de commenter cette petite review, de la bonifier ou de la critiquer de façon constructive! Quelle est votre avis sur ce jeu? Je vous écoute!

Auteur: J-P

YouTubeur à L’École du jeu.
Enseignant, papa et boardgamer passionné.
J’aime l’odeur du carton fraîchement punché, j’aime la texture des pages d’un livret de règles, j’aime faire rouler des dés entre mes doigts… Ah, et j’aime bien jouer, aussi!

Suivez-moi sur Facebook, YouTube et Instagram!

Share Button

Laisser un commentaire