Civilization : A New Dawn (2017)

Titre : Sid Meier’s Civilization : A New Dawn
Concepteur : James Kniffen
Éditeur : Fantasy Flight Games
Mécanismes de jeu : Contrôle / Influence de Territoire, Sélection d’action, Civilisation
Nombre de joueurs : 2-4
Durée : 60-120 minutes
Àge suggéré : 14 ans et +
Poid Ludique (BGG) : 2.80/5

Il est à noter que le jeu est seulement disponible en anglais pour le moment.

Sid Meier’s Civilization. Pour ma part, c’est un jeu de PC auquel j’ai beaucoup joué. Même aujourd’hui, sur mon PC (je ne suis pas très jeu vidéo), le seul jeu qui s’y retrouve c’est Civilization V (je suis même pas au plus récent en plus). Je joue probablement une ou deux fois par année, mais c’est mon jeu vidéo favori. Je n’ai pas joué à Civilization : The Board Game, mais j’apprécie beaucoup Clash of Culture et la plupart des jeux similaires. CE JEU EST DIFFÉRENT.

Bon, je vais mettre les choses au clair :

– ce n’est PAS Civilization 2.0 (peu importe la version)
– ce n’est PAS un jeu épique où on va mener notre civilisation à dominer le monde
– ce n’est PAS un jeu où on va construire une armée et déplacer des petites figurines pour attaquer les autres.
– ce n’est pas un jeu de 4 heures et +

Bon, c’est clair là? Il ne faut pas partir avec l’idée que c’est comme « le vieux » Civilization sinon vous allez être déçus. C’est important d’être au courant pour ne pas avoir une opinion préconçue sur le jeu.

Mais qu’est-ce que c’est dans ce cas?

– une course pour compléter des objectifs
– un jeu de contrôle du territoire (géré de manière un peu abstraite)
– un mécanisme très intéressant de sélection d’action par des cartes (focus bar)
– un jeu qui se joues à 4 joueurs en 2h (et pour une première partie en plus)

Maintenant que c’est bien compris je peux aller de l’avant avec mon avis et mon expérience ludique.

LE JEU

Bonjour et bienvenue à Civilization : A New Dawn. Le but du jeu est de gagner. Pour ce faire, vous devez être le premier joueur à placer un marqueur de votre couleur sur chacune des 3 cartes objectifs . Vous devez remplir une seule des deux conditions présente sur la carte (inutile de faire les deux, vous placez seulement un jeton de toute façon), et si plus tard vous ne remplissez plus les conditions, votre jeton reste placé sur la carte quand même. Donc pas de points, juste une course aux objectifs.

Au courant de la partie, les joueurs vont étendre leur empire, obtenir des ressources sur le plateau (qui vont servir à payer pour les Merveilles du Monde, attaquer les territoires et les villes des autres joueurs et aussi essayer de se défendre contre les très limités barbares qui peuplent la carte du monde.

Le jeu tourne principalement autour de la « Focus Bar » et de 5 cartes actions qui sont disponibles (chacun a les mêmes). À notre tour, nous allons sélectionner une carte action et l’activer : son effet sera influencé par la position qu’elle occupe sur la Focus Bar – Si elle est à 5 (plus haut) l’action sera beaucoup plus performante que si elle est à 1 ou 2. Ensuite, nous allons prendre cette carte et la placer au bas de l’échelle (à 1) et les autres vont glisser vers le haut. si on veut utiliser cette même action le tour d’après, elle sera très faible due à sa position sur la Focus Bar.

Il est à noter que chaque numéro sur la Focus Bar est également relié à un type de terrain (identique pour tous). Donc lorsque la carte est à 5, nous avons accès à tous les types de terrain (le plus haut est le mieux, car elle donne accès aux autres plus faibles aussi). Le tout va devenir important lors de l’explication des actions.

Voici les différentes actions disponibles et leur effet général :

CULTURELLE : Nous allons pouvoir placer des jetons de contrôle autour de nos villes. Ces marqueurs représentent nos « frontières » et notre présence sur le territoire du jeu. Selon la position de la carte sur la carte de Focus, nous allons pouvoir placer le jeton sur certains types de terrain (exemple, si la carte est utilisée en position 4, il sera impossible de mettre un jeton de contrôle sur une montagne

MILITAIRE : Deux options s’offrent : Nous pouvons « renforcer » nos jetons de contrôle (retourner le jeton de coté, avec un cercle autour, représente une fortification du jeton). OU il est possible de mener des attaques contre les barbares ou encore des villes / jetons de contrôle adverse. La position sur la carte de Focus va déterminer un bonus d’attaque.

ÉCONOMIQUE : Il sera possible d’envoyer des caravanes sur le plateau pour aller visiter les villes neutres et les autres joueurs. Les caravanes ne peuvent PAS être détruites (sauf par les barbares). Le libre-échange est fortement encouragé et va nous permettre d’obtenir des bonus diplomatiques. Encore une fois, la barre de Focus va nous dire sur quel terrain il est possible de voyager avec notre caravane. Si l’action est prise à 1, il sera seulement possible de se déplacer sur les plaines, ce qui est très faible.

INDUSTRIELLE : avec cette action, nous allons pouvoir construire des merveilles du monde (la barre de Focus nous donne ici un bonus de construction) OU construire une ville sur le plateau de jeu.

SCIENTIFIQUE : cette action nous permet de tourner une petite roulette d’un certain nombre de « clics » (devinez quoi – c’est la position sur la barre de Focus qui nous dit combien). Il sera possible d’obtenir éventuellement des cartes d’action améliorées (chaque carte a 4 versions, chacune plus forte que les autres)

Il est à noter que certaines ressources (Trade tokens – Jetons d’échanges commerciaux) vont nous permettre de bonifier les actions. Nous obtenons ces jetons principalement avec l’action ÉCONOMIE. Pour les attaques, elles sont faites avec un lancer de dés (d6) mais avec plusieurs modificateurs (type de terrain, jetons fortifiés, bonus d’attaque/défense, Merveille du monde et effet autres) donc malgré la part de hasard du dé, la majorité du résultat final sera influencée par différents éléments. Le dé ajoutait une petite portion de chance bien placée.
Il existe plusieurs autres détails techniques, mais ça fait le tour des règles générales de Civilization : A New Dawn.

MON AVIS

Maintenant, ce que j’en pense : j’ai bien apprécié mon expérience de jeu. Encore une fois, je dois répéter que si on s’attend à un jeu complet de civilisation, on va être déçu. Le jeu « coupe les coins ronds » pour nous offrir un jeu qui a un thème de civilisation mais sans durer 4 heures. Je n’ai pas eu l’impression de développer un peuple à travers les époques de l’humanité, et d’être tellement différent de mon voisin. Chacun a une faction de départ, et va choisir quelle carte il va améliorer au courant de la partie, mais tout ça ne veut pas dire que le jeu est mauvais : c’est une prise différente sur le thème.

L’utilisation de la barre de Focus avec les actions plus fortes selon leur positionnement sur cette dernière est absolument géniale. Il va être impossible pour un joueur de focaliser uniquement sur une action, car cette dernière retourne en arrière et devient peu intéressante par la suite. Mais ça ne veux pas dire non plus que nous allons toujours sélectionner la carte à l’emplacement numéro 5 car ce n’est pas nécessairement l’action la plus rentable pour notre stratégie.

Il ne faut pas négliger l’aspect économique non plus. Les caravanes nous apportent de très précieux jetons qui nous permettent de bonifier nos actions. Il est également possible d’obtenir des cartes diplomatiques de la part des autres joueurs (libre-échange) qui vont nous donner d’excellents avantages mais si on attaque ce joueur, on va perdre nos privilèges (après tout, c’est un acte de guerre). Mais ce sont des ententes unilatérales : si j’ai une carte diplomatique d’un autre joueur parce que j’ai envoyé une caravane, l’autre joueur peut quand même m’attaquer. Mais si je réplique, je perds mon petit bonus. Il existe aussi des villes neutres qui peuvent être utilisées pour le libre-échange, et aussi pour les envahir avec notre action militaire.

Les jetons de contrôles offrent une vision un peu abstraite de l’étendue de notre empire, et leur côté « fortifié » aide à se défendre. J’aime penser que ce sont nos frontières et qu’à un moment donné, je vais devoir confronter celles de mes adversaires. Elles vont également nous permettre d’obtenir les ressources sur le plateau.

Les Merveilles du Mondes sont très puissantes pour la plupart et vont aussi nous donner des pouvoirs intéressants tout au long de la partie.Il ne faut donc pas négliger leur construction, car la plupart du temps il y a des objectifs précis avec un nombre de Merveilles d’un certain type (Militaire, Culturel etc…) à construire pour remplir les conditions de fin de partie. Et étant donné que le jeu est basé autour de ces objectifs, nous allons devoir se dépêcher afin d’être en mesure de gagner.

Voici un petit résumé des point forts et faibles pour un avis rapide :

POINTS POSITIFS :

– Utilisation de la Focus Bar et des cartes d’actions

– Tours très très rapides, ça permet une partie dynamique et pas beaucoup de temps morts

– Durée de partie d’environ 45-60 à deux et 90-120 à quatre, ce qui est rare pour un jeu avec ce thème

– Conditions de victoire dictée par des objectifs

– Chaque joueur devra varier ses actions pour en tirer le plus grand bénéfice

POINTS NEUTRES (selon vos goûts) :

– Concept militaire abstrait : Pas d’unités de combat car nous attaquons à partir des jetons de contrôle.

– Cartes d’actions identiques (chacun a accès aux mêmes cartes au courant de la partie, cependant, ils devront choisir lesquels améliorer)

POINT NÉGATIFS :

– Avoir le nom Sid Meier’s Civilization laisse présager un gros jeu aux proportions épiques, facile d’être déçu si on ne sait pas à quoi s’attendre

– Rendu vers la fin, très difficile de revenir de l’arrière pour une victoire surprise, à cause que nous devons compléter les objectifs communs

– Pas assez de variété d’objectifs à réaliser (5 cartes totales, et on en utilise 3 par parties)

Et voilà, ça fait le tour de SID MEIER’S CIVILIZATION : A NEW DAWN.

Voici ma critique vidéo :

Auteur: SlyQC

Bonjour je m’appelle Sylvain et j’ai un problème de jeu 😉

Blague à part je suis un fan de Boardgames, papa dévoué et Geek à temps plein. Je suis toujours motivé pour enseigner de nouveaux jeux et convertir de nouveaux joueurs!

Share Button

SlyQC

Bonjour je m'appelle Sylvain et j'ai un problème de jeu ;) Blague à part je suis un fan de Boardgames, papa dévoué et Geek à temps plein. Je suis toujours motivé pour enseigner de nouveaux jeux et convertir de nouveaux joueurs!

Laisser un commentaire

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com