DES JEUX À ESSEN QUI ONT LA COTE LUDIQUE… MAIS PAS MÉDIATIQUE :/

Cette semaine, l’École du jeu a sorti le top 10 des jeux qui sortent à Essen, le vidéo ayant été produit nul autre que par… moi!

Hein, toi de la vidéo?!

Oui! Armé de mon téléphone portable et Windows Movie Maker, j’ai dû expérimenter ce que c’est de faire un vidéo avec très peu d’outils technologiques!..

… et aussi apprendre sur les droits d’auteur, les licenses Youtube et les licenses Creative Common… pas jojo, tout ça!

MAIS! (parce que oui, il y a toujours ce mot à quelque part)

En réalité, j’ai beaucoup plus que 10 jeux sous mon radar! Certains d’entre eux sont déjà très bruyants, alors que d’autres sont très silencieux, voire même trop.

Or, j’ai envie d’être la voix (ou la plume) de ces jeux qui n’ont pas encore été médiatisés; des jeux, qui, selon moi, pourraient faire un tollé ludique si on leur donne un espace pour s’exprimer.

Alors les voici, les voilà! C’est parti!

Halloween
Auteur : Angelo di Maio
Publié par : Quined Games
Nombre de joueurs : 2-4
Durée : 50-90 minutes

Qui a dit qu’être un démon et effrayer les enfants avec ses serviteurs fantômes étaient une mauvaise chose? Le bien et le mal, c’est relatif, vous savez!

Halloween nous plonge dans la peau d’un démon ayant le contrôle sur des armées de fantômes. Chaque tour, les joueurs auront la chance d’effrayer la population, se déplacer à un nouvel endroit, évoluer son fantôme de façon encore plus grotesque ou combattre d’autres fantômes!

L’élément unique du jeu est que tous les joueurs contrôlent les mêmes fantômes! En effet, les joueurs peuvent déplacer tous les fantômes de certaines couleurs selon l’évolution de leur plateau personnel.

Évoluer des fantômes peut donc faire bénéficier les autres joueurs aussi! Alors nous devons faire preuve de tactique et d’opportunisme afin de profiter des actions de nos adversaires au maximum!

The Sanctuary : Endangered Species
Auteur : Przemek Wojtkowiak (pas facile à écrire/prononcer)
Publié par : Cube Factory of Ideas
Durée : 30-60 minutes
Nombre de joueurs : 2-4 joueurs

La thématique de ce jeu n’est pas légère de portée. Nous incarnons des gens qui avons hérité d’une terre et avons décidé de l’utiliser afin de protéger certaines espèces d’animaux en voie d’extinction…

WOW LA THÉMATIQUE!!!

DES PANDAS!

LES PANDAS GAGNENT TOUJOURS!

C’est un jeu de placement d’ouvrier, mais avec une mécanique très particulière. Chaque round, plusieurs cartes seront déposées sur la table, créant une forme géométrique particulière selon le nombre de joueurs. Tour à tour, les joueurs déposeront leurs ouvriers sur des cartes et auront l’opportunité d’effectuer toutes les actions des cartes dans le champ de vision de l’ouvrier, le champ de vision étant bloqué par les pions déposés par les joueurs et les cartes ayant un symbole de mur sur celles-ci.

Le but sera de créer un sanctuaire de qualité afin de donner une liberté aux espèces en danger et leur offrir la joie de vivre et de procréer. Parce que personne ne veut que les pandas disparaissent!

Calimala
Auteur : Fabio Lopiano
Publié par : ADC Blackfire
Nombre de joueurs : 3-5 joueurs
Durée : 45-75 minutes

N.B.: Après avoir écouté la vidéo explicative de Boardgamegeek TV, je dois avouer qu’il aurait dû faire partie de mon top 10.

Calimala possède une thématique plutôt monotone, je l’avoue. Nous sommes des marchands de tissus tentant de faire commerce dans le domaine et être le plus prestigieux parmi les autres joueurs.

Ce qui rend ce jeu unique, c’est une mécanique d’investissement d’action. Chaque joueur place un disque sur le plateau pour effectuer deux actions reliées ensemble. Un autre joueur a l’opportunité de placer son disque par-dessus celui/ceux déjà placés et faire les deux actions; cependant les autres joueurs ayant un disque sous le nouveau placé effectueront aussi l’action.

Dès qu’un quatrième disque est placé sur une action, alors on retire le premier disque sous la pile et une phase de score est effectuée. Les joueurs compteront donc des points dépendant des ressources considérées pour cette phase. Il est important de noter d’ailleurs que chaque phase de score n’est pas linéaire de partie en partie; elle change selon la disposition aléatoire faite en début de partie.

Petit point d’intérêt ici :

la compagnie ADC a publié cette année King’s Will, un jeu qui emprunte la mécanique de sélection d’action de Puerto Rico et d’information cachée de Troyes. Malgré qu’il n’aie pas été médiatisé, King’s Will est selon moi un des jeux les plus brillants apparus au Gen Con cette année. Le jeu présente des mécaniques très diversifiées, et l’audace de l’auteur en fait une perle ludique unique en son genre.

Calimala semble présenter une dynamique très différente, mais tout aussi unique et intelligente que celle de King’s Will.

Pour ma part, ADC Blackfire sera une maison d’édition que je surveillerai de très près à partir de maintenant!

Reworld
Auteur : Michael Kiesling & Wolfgang Kramer (CE DUO!)
Publié par : Eggertspiele
Nombre de joueurs : 2-4 joueurs
Durée : 50-90 minutes

Le duo K&K! Ces piliers du jeu!

Si tu ne connais pas Kiesling et Kramer, il fut un temps où ces auteurs pendaient à la bouche de tous joueurs. Ils sont notamment reconnus pour avoir créés des classiques comme Tikal, Java, Mexica, Tikal II, Torres, et j’en passe!

Malheureusement, la communauté est très prompte à oublier ses prédécesseurs. Mais gare à vous, car vous pourriez passer à côté de Reworld!

Reworld se veut être un jeu de Tableau Building, où les joueurs chargent leurs vaisseaux de différents outils technologiques afin de recréer la vie sur une nouvelle planète. Les joueurs choisiront les tuiles grâce à des cartes en main et devront les placer sur une case correspondant au chiffre de la carte utilisée.

Résumé ainsi, il ne semble rien y avoir de spectaculaire ou fabuleux. Et c’est là que le duo K&K surprend les joueurs : en présentant un jeu qui semble a priori peu grandiose, constitués de mécaniques plutôt banales, mais qui surprennent dès que le début de la partie. Selon moi, une des particularités de ce duo d’auteurs est la surprise que le jeu présente grâce à des détails anodins, mais qui transforment la dynamique de façon épatante!

Lancelot
Auteur : Mario Papini
Publié par : Wizkids
Durée : 60-90 minutes
Nombre de joueurs : 2-4 joueurs

Chevaliers de la Table Ronde, dites-moi si le jeu est bon!

Allons voir oui, oui, oui, allons voir, non, non non, si le jeu est bon!

À ma connaissance, très peu de jeux ont eu la chance de présenter les chevaliers de la Table Ronde de façon créative et intéressante. Mario Papini, lui, saura probablement le faire de façon choquante et excentrique.

Nous représenterons des chevaliers qui parcourrons la Grande-Bretagne dans le but de terrasser des monstres, courtiser des demoiselles, partir à l’aventure pour le Saint-Graal, et autres trucs légendaires qui vous feront gagner en bravoure, en bienveillance, et surtout en points de victoire…

Ok… et le reste?

Bah, le problème, c’est que c’est seulement l’information disponible pour le moment. Mis à part si tu lis l’italien, alors voici un article sur le jeu

Mais pourquoi tu me dis de garder un oeil là-dessus alors?!

L’auteur. Mario Papini. Un grand passionné du jeu de société qui nous a présenté un jeu honorable qui se nomme De Vulgari Eloquentia.

Jamais entendu parlé…

En effet, et là, on s’en va dans les catacombes du château ludique. Un jeu peu connu, mais ô combien versatile et diversifié, où l’on peut choisir de terminer la partie en tant que marchand, noble, chevalier ou un banquier! Mais attention! C’est du costaud tout ça!

Lancelot n’en sera pas plus léger d’ailleurs! Gare à toi!

Noria
Auteur : Sophia Wagner
Publié par : Stronghold Games
Durée : 70-120 minutes
Nombre de joueurs : 2-4 joueurs

N.B. : Après m’être informé davantage sur le jeu et ses mécaniques, je dois reconnaître que ce jeu aurait dû faire partie de mon top 10.

Dans la vidéo de mon top 10 des jeux à Essen, je mentionne l’auteur Mac Gerdts comme étant l’inventeur de la mécanique de la rondelle, ou en d’autres terme la roue de sélection d’actions.

Noria présente cette mécanique, mais de façon nouveau genre, où chaque joueur aura l’opportunité de transformer sa roue et les actions disponibles à chaque round.

Le visuel du jeu est très attrayant! On y présente un univers cyberpunk enchanteur où les joueurs devront s’impliquer de différentes manières, notamment au niveau politique et économique, dans l’empire grâce à une bonne planification de gestion de ressources.

La boîte présente même un bateau dans le même style que ceux du jeu point-and-click Atlantis! J’ai même le chant de gorge en tête du jeu rien qu’à regarder la boîte de Noria!!!

très pointu comme référence, je le reconnais…

Les règles du jeu peuvent déjà être retrouvées sur Boardgamegeek. L’univers et la dynamique du jeu semblent avoir une importance capitale pour l’auteure, d’où la raison pour laquelle elle dédie les premières pages du manuel d’instruction à ces deux éléments.

Le jeu semble très prometteur et est le premier jeu d’une trilogie. Nous aurons donc l’opportunité de revoir l’auteur et son ingéniosité au niveau mécanique.

Triple  »Hourra! » pour Mme Wagner!

On s’en va où avec tout ça?

Aucune idée. Je ne fais que des spéculations.

La seule manière de savoir quels jeux auront un succès est d’y jouer!

Je tiens à indiquer encore une fois que je n’ai pas mentionné certains jeux qui sortiront simplement dû au fait qu’ils reçoivent déjà une forte dose d’attention médiatique.

Reste que j’ai bien hâte d’essayer Agra, Charterstone et Pandémie Legacy Season 2 aussi!

Pour conclure, au début du mois de novembre, je participerai à l’événement du Lac-à-L’épaule Ludique organisé par le Randolph, où nous aurons l’opportunité de jouer à tous les jeux que l’équipe aura ramené de Essen! Je vous promets de vous faire part de mes découvertes et mon opinion personnelle sur les jeux que j’aurai essayé!

Ah et voici le top 10 en question!

Un gros merci à Pierre Poissant Marquis, auteur du jeu Québec, historien et enseignant dans le domaine du jeu de société, pour ses sélections excentriques toujours surprenantes. Par contre, je ne parlerai pas d’Alexandria, Pierre!

Sur ce, bon jouage!

Auteur: Vincentatow!

Étudiant en enseignement, je m’intéresse au processus de la gamification du jeu de société dans le milieu éducatif.

J’apprécie être présent devant un jeu de société qui m’offre différentes opportunités de réfléchir et être confronté à des conflits, qu’ils soient sociaux ou intellectuels.

Je possède une opinion très excentrique, toutefois sans être borné. Je questionne tout, même ma perspective personnelle.

Si j’étais un condiment, je serais la sauce Sriracha.

Share Button

Laisser un commentaire