GAGNER OU PAS?

Pour la plupart des jeux de société, qu’ils soient compétitifs ou coopératifs, il y a un ou des gagnants et forcément des perdants. J’ai essayé ces derniers temps de voir si cela avait vraiment une importance et pour qui. Je vous partage mes observations.

 

Weeeee are the champions my friiiieennnd

Pour les jeux coopératifs, c’est assez simple. On perd tous ou l’on gagne tous. Ceci dit il y a quand même des nuances à prendre en compte, tout n’est pas blanc ou noir. Le but du jeu coop est de évidement de battre le jeu, mais doit-on le battre à chaque fois? J’ai remarqué que les jeux qui nous laisse gagné trop souvent ou trop facilement ne sont pas tant apprécié. Le but est, même en groupe, d’avoir un minimum de challenge pour avoir le goût d’y revenir.

 

En revanche, le contraire est tout aussi repoussant pour les joueurs. Si au bout d’une 10 ène de partie la victoire n’est toujours pas au rendez-vous. Il est fort a parié que le jeu restera dans l’étagère ou pourrait même quitter sa demeure pour un autre plus accueillante.

Personnellement, je ne suis pas grand fan de jeux coop. Non pas à cause de ma non-sociabilité ni d’un tempérament ultra compétitif, mais bien à cause du fameux

joueur alpha. Lui qui ne peut s’empêcher de dicter sa loi avec son bat clouté au grand « damn » du reste des joueurs.

Voici une petite liste de jeux qui ont fait bonne figure chez moi dans le créneau coop avec bon défi où le joueur alpha est bien géré :

  • Flatline et Fuse : Avec la vitesse où ses deux jeux vont, personne n’a le temps de dicter sa loi. On fonce tête baissée et c’est bien comme ça.
  • Pandémie le remède : On a une règle a la maison pour gérer l’alpha, on peut dire aux autres joueurs quoi faire à sont tour, mais le joueur actif est maître de ce qu’il fait de ses dés.
  • Aeon’s End : même chose que Pandémie, on se fix une stratégie et comme chacun a sa main de cartes il en dispose à son gré.

Dans ta face!!!

Les jeux d’affrontements directs sont ceux qui sont le plus enclins à voir ressortir les mauvais perdants. Ils se justifient sur un potentiel débalancement du jeu. Tantôt, c’est plutôt l’ordre du tour qui ne les a pas favorisés. Ou sinon les dés étaient contre eux et c’est l’apocalypse.

Ce genre de jeux met inévitablement en avant un joueur ou une équipe qui sont à la fin THE WINNER(S). On aura tendance à éviter ce genre de jeu avec les mauvais perdants et/ou les mauvais gagnants qui n’en finiront plus de vous rappeler votre fameuse défaite même plusieurs années plus tard.

Si comme chez moi, ça ne pose pas problème voici une liste qui prend bien avec les différents joueurs qui partagent mes sessions de jeu:

  • Seasons : Je vous voie venir, ce n’est pas un gros jeu de coup de pute, mais voler des points de victoire ou faire perdre une carte en jeu à un adversaire peut-être assez frustrant.
  • Barony : C’est ce qui a remplacé Small World chez moi. Nous le trouvons moins aléatoire que ce dernier.
  • Les colocs : Un vieux classique qui, je trouve, est moins long et fastidieux que le fameux Munchkin.
  • Bang : On s’acharne sur quelqu’un, manque de chance c’était notre allié… dommage.. 😉
  • Évolution : Pas un jeu où on joue directement contre les autres, mais aussitôt que les carnivores en jeu C’EST LA GUERRE!

Tu gagnes, je perds et on rit

Ici je vais vous parler des partys games. Je pense que c’est le type de jeu où il y a la place au taux de nargage (j’invente des mots…) et où la victoire est la plus accessoire.

Dans ce type de jeu que l’on perdre ou non, le but est de rire du beau frère et avoir du bon temps. Soit parce qu’il a l’air un peu con en train de mimer une lampe et que personne ne comprend pas pourquoi, tout d’un coup, il semble atteins d’une étrange maladie. Soit parce qu’il ne connait pas la capitale de son propre pays. D’une manière ou d’une autre il y a de bonnes chances que se soit durant une rencontre de famille ou de vieux amis avec un petit verre dans le nez et le but est ici seulement de dire que les filles sont meilleures que les garçons et de rire.

Ce genre est assez absent de ma collection du fait que je n’y joue que très rarement et que ceux avec qui j’y joue en ont déjà. Donc, voici la liste des jeux que je joue dans les partys de famille et que j’apprécie particulièrement:

  • Happy Salmon : On n’est toujours pas convaincu si c’est un jeu d’enfant ou pour faire rire les tontons, mais ça les fait bien rire (les enfants comme les vieux ;))
  • Pitch Car : Les cours de voitures ont toujours la cote et les jeux de pichenettes aussi alors pourquoi s’en passer?
  • La série des Time Line/Card Line : Toujours drôle de voir qu’au final nous ne savons pas si le grille-pain a été découvert avant ou après le père-noël.

Les jeux compétitifs sans affrontement direct

Un type de jeu que j’affectionne particulièrement, où votre victoire sera presque exclusivement selon votre talent à prendre la décision au bon moment et avoir géré comme un maître.

Pour ces jeux, vous mesurez votre capacité d’analyse directement à celle de vos adversaires. La chance n’y est pas pour grand-chose et vous pourrez vous s’en remettre qu’à vous si vous avez perdu. Certains de ses jeux utilisent davantage d’affrontements que les autres. Je pense rapidement à Project Manhattan où vous pouvez carrément bombarder les installations adverses afin de le ralentir dans sa progression.

Mais en général, l’interaction viendra plus du fait qu’un autre joueur a pris tel ou tel ressource avant vous ou à voler votre action. Ça peut paraître peu, mais celà vous oblige à anticiper afin de ne pas vous faire couper l’herbe sous le pied.

Parmi mes favoris :

  • Agricola : Lui je vous conseille de ne pas toucher à ma nourriture ….
  • Queen’s Architec : Tellement satisfaisant de construire avant quelqu’un qui planifie de le faire depuis 2 tours.
  • Myrmes : Bataille à grand coup de phéromones. Je ne suis pas sûr encore si c’est un jeu de contrôle de territoire ou un jeu de gestion…

Et c’est bien de vouloir gagner ou non?

Hé bien oui. Il est normal de vouloir gagner, mais n’en venez pas à vous en faire le but ultime. Vous allez être déçu. Désagréable pour les autres joueurs et vous ne prendrez pas tout le plaisir qu’offre ce beau loisir qui à est bien plus qu’une victoire.

Tout ça pour vous dire que le bon temps passé avec des gens de qualité, l’oublie du quotidien l’espace d’une soirée ou l’occasion de revoir un ami de longue date ne sera jamais remplacée par une victoire. Oui il est plaisant de gagner de temps en temps, mais la victoire est optionnelle.

Bonne partie!

Auteur: D’jo

Technicien en informatique, je suis dans mes temps libres amateur de jeux de société et de jeux vidéos rétro.

Share Button

Laisser un commentaire