LA RUÉE VERS L’OUEST : CHICAGO EXPRESS

Parmi les milliers de jeux qui sortent chaque année, seulement une centaine laissent leur marque de manière permanente dans l’univers ludique. Certains ont fait leur chemin rapidement, d’autre sont devenus des classiques et pourtant, beaucoup d’excellents jeux sont passés sous le radar au fil du temps et ont été oubliés.

Aujourd’hui je veux vous parler d’un jeu de train, économique pur et dur, mais qui se joues en 60 minutes. Je vous présente :

Chicago Express (2008)

Avant de commencer, voici quelques statistiques :

Rang BGG (en date du 03/2017) : 325
Durée : 60 minutes

Nombre de joueurs : 2-6 joueurs (je recommande 4-5 joueurs)
Mécaniques : Enchères, Construction de réseau, Gestion de Stock
Thème : Trains, Économie

Nombres de parties à mon actif (en date du 03/2017) : 10

Chicago Express est une ré-édition du jeu Wabash Cannonball avec quelques modifications. Je ne vais pas m’aventurer dans cette direction car je n’ai jamais joué à l’original, mais le jeu est vraiment très bien conçu. Visuellement attrayant, le plateau et les trains sont de bonne qualité, et la planche de jeu est agrémentée de trois gauges avec une aiguille pour illustrer les actions utilisées. Lorsqu’une aiguille de gauge est dans le rouge, elle ne peut plus être utilisée jusqu’à ce qu’une seconde gauge soit au bout, ce qui amène une “fin de round” et une phase de dividendes.

Sans me lancer dans les règles complètes, le jeu rallie la gestion économique d’actions (stock) pour prendre des décisions concernant les compagnies de trains. Donc, contrairement à beaucoup de jeux, vous ne contrôlez pas une “compagnie” mais vous allez acheter des actions (stock) de ces dernières par des enchères , et utiliser les fonds disponibles pour étendre votre influence, idéalement jusqu’à Chicago où vous attend la fortune (avec un titre comme Chicago Express, fallait bien s’y attendre). L’argent utilisée pour acheter des parts dans la compagnie va servir à étendre le réseau ferroviaire et faire fructifier vos investissements. Mais attention, votre argent ne sert qu’à acheter des parts. Donc si vous payez trop peu, la compagnie n’auras pas assez d’argent pour s’étendre, et si vous payez trop d’argent, vous perdez des points en fin de partie car le but final, est d’être le plus riche. Le nombre de parts  d’une compagnie va également établir les redevances que vous allez faire, alors attention : Si vous amenez une compagnie à être très lucrative, d’autres joueurs vont vouloir acheter des actions (stock) et vos redevances vont diminuer, car vous allez devoir partager les bénéfices.

Le jeu n’a aucun facteur chance, ce qui le rend particulièrement intéressant. Plusieurs alliances vont être faites et brisées car plusieurs joueurs vont contrôler les mêmes compagnies de train, jusqu’à ce que l’un d’eux devienne majoritaire, et ramasse un peu plus que les autres.

Mes impressions :
Pour ma part, je dois avouer que j’adore Chicago Express. C’est un jeu qui, sans être la dernière nouveauté, gagne vraiment à être connu. Le matériel est d’excellente qualité, les règles faciles à expliquer et pour un jeu qui se joues en 60 minutes, drôlement complet. Peu de jeux peuvent mixer ces éléments sans devenir trop complexes ou trop longs, ce qui rend Chicago Express un cas à part. Le jeu fait parti de mon Top 25, ce qui est excellent vu la quantité de jeux auquel j’ai joué, et va rester dans ma collection pendant très longtemps. Un autre point intéressant est l’absence de facteur chance, ce qui le rend très stratégique et aussi sur le facteur humain, parce que les joueurs vont travailler ensemble pour construire le réseau, mais au final, vont toujours essayer de profiter des autres pour éventuellement, tirer un plus gros profit. Ce sont le genre d’interactions indirectes que j’adore, comme essayer de manipuler un adversaire à investir, ou encore à tirer profit d’une alliance condamnée à l’échec.
Ceci dit, je recommande Chicago Express à tous, pour son accessibilité et son temps de jeu très raisonnable.

La note de SlyQC : 8 Stars (8 / 10)

Auteur: SlyQC

Bonjour je m’appelle Sylvain et j’ai un problème de jeu 😉

Blague à part je suis un fan de Boardgames, papa dévoué et Geek à temps plein. Je suis toujours motivé pour enseigner de nouveaux jeux et convertir de nouveaux joueurs!

Share Button

3 thoughts on “LA RUÉE VERS L’OUEST : CHICAGO EXPRESS

  1. Merci et Bravo pour votre article.
    Présentation du jeu claire et suffisante, article agréable a libre. Au final le jeu n’est pas pour moi mais le coté « découverte » d’un jeu que je ne connaissais pas m’encourage a suivre vos prochains écrits.
    Bonne continuation donc 😉

Laisser un commentaire