MONTANA – EN PRIMEUR AVANT ESSEN 2017!

La plupart du temps, quand j’explique un jeu, je commence par mentionner l’objectif de ce dernier. Oui, c’est de remporter la partie. Mais qu’est-ce qui détermine le vainqueur? Bien souvent, ma phrase fétiche ressemble un peu à « Alors, le but du jeu est de faire le plus de points. » Ma femme aime bien rire de moi lorsque j’explique un jeu pour la première fois à des amis. On rigole tous ensemble et mes amis me répètent toujours que, BIEN SÛR, l’objectif du jeu est de faire le plus de points et que c’est « teeeeellement original ».  Ce temps est révolu.

Montana est un jeu qui propose différents éléments; un peu de gestion de ressources, une touche de chance, des enchères et un mécanisme central de placement d’ouvriers. Et non, le but du jeu n’est PAS de faire le plus de points. Il s’agit plutôt d’une course. Bien honnêtement, je ne suis fait fan de ce style de jeu. Très peu de jeu de course (sans pointage) m’ont satisfait jusqu’à présent. Les jeux comme Lewis & Clark, Euphoria ou Jamaica ne me satisfont pas entièrement et j’ai toujours l’impression qu’il manque quelque chose. Je suis à la recherche, depuis longtemps, d’un jeu de course que j’apprécierai pour ce qu’il est! Est-ce que Montana sera à la hauteur?

Les joueurs représentent des prospecteurs du XIXe siècle qui sont à la recherche d’opportunités dans les vertes plaines luxuriantes encore inexploitées du Montana. Le but du jeu sera de placer toutes ses colonies sur la plateau et le premier joueur à y parvenir sera déclaré grand vainqueur! Comment y arriver? Regardons ça ensemble, si vous le voulez bien.

Titre : Montana (2017)
Concepteur : Rüdiger Dorn
Éditeur : White Goblin Games
Mécanismes : Placement d’ouvriers, enchères
Nombre de joueurs : 3 à 4 joueurs
Durée : 45 minutes

*Je prends la peine de remercier White Goblin Games de m’avoir envoyé une copie de ce jeu en grande primeur francophone pour que je puisse vous le présenter aujourd’hui. Montana est actuellement sur la « hotness list » de BGG, témoignant de l’engouement et de la curiosité entourant ce titre. À noter que le jeu sera disponible après Essen (fin octobre 2017)!

LA MISE EN PLACE

Au début de la partie, vous devrez effectuer une mise en place (plutôt laborieuse, mais nécessaire).

PRÉPARER LE TERRAIN
Selon le nombre de joueurs autour de la table, on disposera un nombre prédéterminé de tuiles hexagonales dans une position précise. Ces tuiles sont piochées aléatoirement et représenteront les plaines du Montana dans lesquelles les joueurs voudront établir leurs colonies. Sur certains emplacements, vous aurez à placer du bétail sauvage et quelques gourdes d’eau qu’il sera possible de récupérer plus tard. On détermine un premier joueur qui récupère le jeton boussole et finalement, on détermine un emplacement de départ pour la tuile « caravanes ».

DISTRIBUER LES RESSOURCES
Vous aurez ensuite à rendre disponibles un nombre de ressources également variable selon le nombre de joueurs. Il existe 4 « ressources de base » différentes: le cuivre, le minerai, le blé et les citrouilles. À cela s’ajoute le cuivre et le minerai raffinés qui sont uniquement obtenus par un processus particulier. Il est également possible de récupérer du bétail. À tout moment, un joueur peut échanger un bétail contre une ressource de base de son choix, 3 pièces d’argent ou 1 ouvrier de son choix. Au début de la partie, chaque joueur récupère donc son plateau individuel, sur lequel il placera préalablement un cuivre, un minerai, un blé, une citrouille, un bétail, les colonies qu’il devra construire et un nombre de pièces d’argent prédéterminé par l’ordre de tour.

 

RECRUTER LES OUVRIERS DE DÉPART
Une fois que c’est fait, les joueurs vont recruter quatre ouvriers de départ. Pour ce faire, tout le monde devra faire tourner l’aiguille de la roulette deux fois. À chaque fois, vous récupérez ensuite tout simplement les deux ouvriers obtenus. Dans l’éventualité où l’aiguille s’arrête sur les ouvriers blancs, vous êtes libres de récupérer ceux de votre choix. Il existe 4 travailleurs différents, qui ont chacun leur spécialité. Les ouvriers marrons excellent dans l’exploitation de cuivre, les ouvriers gris foncés surpassent les autres pour l’extraction de minerai, les ouvriers beige sont plus efficaces lorsqu’ils sont envoyé dans le champ de blé et les ouvriers orangés sont nés pour cultiver des citrouilles!

Une fois que c’est fait, on peut (enfin) commencer à jouer!

LES ACTIONS

Il existe 3 actions qu’il est possible d’effectuer. À partir du premier joueur, la partie se déroule en suivant le sens horaire et à son tour de jeu, vous pourrez effectuer une seule de ces 3 actions, selon ce qui vous intéresse le plus. À moins, bien sûr, de posséder l’une des rares gourdes d’eau ayant été placée sur le plateau lors de la mise en place. Si vous décidez d’utiliser ces gourdes (à usage unique), vous pourrez effectuer une deuxième action consécutives lors de votre tour de jeu!

RECRUTER DE NOUVEAUX OUVRIERS

Vos ouvriers sont à usages uniques. Ils travaillent pour vous sous contrat et dès que leur tâche est effectué, ils repartiront travailler pour quelqu’un d’autre. Vous aurez saisi que bien vite, vous aurez besoin de recruter! Pour cela, rien de plus simple. Vous aurez à saisir la roulette de recrutement utilisée en début de partie. D’une bonne chiquenaude, vous ferez valser l’aiguille et vous récolterez les deux ouvriers indiquée une fois que celle-ci aura terminé sa rotation. À noter que vous serez en tout temps limité par un total de 8 ouvriers maximum. Après avoir effectué cette action, vous pouvez décider de la prolonger! Cette prolongation vous donnera la possibilité de déplacer l’aiguille de plusieurs positions (en suivant le sens horaire) afin de recruter deux ouvriers supplémentaires. Pour chaque déplacement que vous effectuez avec l’aiguille de la roulette, vous devrez payer une unité de blé. Mais cette façon de faire vous permettra de recruter beaucoup plus rapidement et parfois, d’obtenir les ouvriers dont vous avez absolument besoin pour arriver à vos fins!

ENVOYER SES OUVRIERS OU SON REPRÉSENTANT TRAVAILLER EN VILLE

Comme je le disais précédemment, vos ouvriers sont à usage unique. Après avoir fait leur sale besogne, ils retourneront travailler pour quelqu’un d’autre. À votre tour, vous pouvez décider d’envoyer en ville un ou plusieurs de vos travailleurs pour y effectuer un boulot de votre choix. Le plateau de jeu est divisé en 6 sections, chacune divisée est plusieurs emplacements. L’une de ces sections est la banque. C’est là que vous pourrez envoyer vos ouvriers pour récupérer vos avoirs à la banque. Selon l’emplacement libre que vous choisirez, vous toucherez le montant inscrit (entre 6 et 12 pièces d’argent), mais vous devrez envoyer un nombre précis d’ouvriers. À titre d’exemple, pour toucher 6 pièces d’argent, vous pourrez envoyer un ouvrier de votre choix. Mais pour rapporter 12 pièces d’or, il vous faudra assigner trois ouvriers.

Les quatre prochaines sections du plateau fonctionnent de la même façon. Ce sont les sections réservés à l’exploitation des 4 ressources de base: cuivre, minerai, blé et citrouilles. Pour récupérer un blé, par exemple, vous pourrez envoyer deux ouvriers de la couleur de votre choix. Toutefois, il serait beaucoup plus efficace d’envoyer un seul ouvrier spécialisé pour récupérer le blé! Pour chacun de ces emplacements, vous pouvez donc envoyer deux ouvriers non-spécialisés pour réaliser l’action OU envoyez qu’un seul ouvrier spécialisé. Dans les deux cas, vous devrez payer le montant inscrit sur la case choisi pour toucher la récompense illustré. Par la suite, vous pouvez décider de prolonger votre action en envoyant des ouvriers supplémentaires sur la case adjacente pour gagner une ressource supplémentaire gratuite. À titre d’exemple, la dernière case de la section de la mine vous donnera 3 unités de minerai. Avant de les récupérer, vous devez envoyer deux ouvriers non-spécialisés pour réaliser l’action OU envoyez qu’un seul ouvrier spécialisé (gris) et payer 6 pièces d’argent (ouch!) Par la suite, vous pouvez toucher les 3 unités de minerai immédiatement ou prolonger votre action en envoyant un ou deux ouvriers supplémentaires pour récupérer une 4e ressource gratuitement. Toutes les sections d’exploitation de ressources fonctionnent de cette façon. Ce n’est qu’une fois que tous les emplacements d’une section sont occupés qu’on renvoie les ouvriers s’y trouvant dans la réserve et que les emplacements redeviennent disponibles. À noter que le nombre de ressources se trouvant dans la réserve générale est limitée selon le nombre de joueurs autour de la table. À tout moment, si vous deviez récupérer une ressource qui n’est plus disponible dans la réserve, vous pouvez la voler à un autre joueur!

Finalement, la dernière section du plateau de jeu est le magasin général. C’est là que vos représentants se trouvent. Dans cette section, ce sont vos représentants qui travaillent, pas vos ouvriers. À votre tour, vous pouvez saisir votre représentant et le placement sur l’un des emplacements de la grille. Deux choses sont à prendre en compte. Premièrement, la rangée dans laquelle vous placez votre représentant correspond à des récompenses uniques. Si vous êtes le seul dans cette rangée à la fin du tour, vous récupérez la récompense. Deuxièmement, la colonne où terminera votre représentant vous indique le coût (en citrouilles) que vous devrez payer. Dès qu’un joueur initie cette action, il récupère d’abord une citrouille de la réserve générale et il peut ensuite positionner son représentant selon la récompense qu’il désire et le prix qu’il peut payer. Dès que c’est fait, tous les autres joueurs peuvent suivre sont action, s’ils le désirent (mais sans récupérer de citrouille). Il ne peut y avoir qu’un seul représentant par rangée, donc c’est là que l’enchère commence. Pour vous placer dans une rangée déjà occupée, vous devrez vous positionner dans une colonne dont le coût est supérieur au joueur qui était là avant vous. Et on continue comme ça jusqu’à ce que tous les représentants soient seuls dans leur rangée. Après quoi, tout le monde paye le nombre de citrouilles requis et récupère la récompense pour laquelle il s’est tant battu! Les récompenses peuvent vous donner des pièces d’argent, du bétail, des ressources de base, ou la possibilité de raffiner du minerai ou du cuivre que vous possédez déjà. Il s’agit de la seule façon d’obtenir ces précieux matériaux raffinés!

BÂTIR UNE OU PLUSIEURS COLONIES

Toutes ces ressources et ouvriers colorés embellissent vraiment votre plateau individuel! Mais à eux seuls, ils ne vous feront pas gagner la partie. N’oubliez pas que pour remporter la victoire, il faut être le premier joueur à avoir construit toutes ses colonies! Pour cela, vous n’aurez qu’à sélectionner un emplacement libre adjacent à un territoire déjà occupé sur les tuiles représentant les plaines du Montana. Une tuile de départ (terrain neutre) est  positionné au début de la partie par le premier joueur et c’est donc sur un terrain adjacent à cette tuile que vous serez contraint d’étendre votre territoire la première fois. Dès qu’un joueur a commencé a placer ses colonies, les autres peuvent également construire sur les terrains adjacents à ses colonies (même si elles ne lui appartiennent pas). Pour réclamer une parcelle de terre, vous n’avez qu’à payer le coût (en ressources) illustré sur celle-ci. Si cette zone contient du bétail, vous le récupérer. Si cette zone est adjacente à un lac, vous récupérez la précieuse gourde s’y trouvant.

Quand vous décidez d’établir votre territoire, vous pouvez construire entre 1 et 3 colonies dans la même action. Pour chaque colonie que vous ne construisez pas, vous avez un retour en pièce d’or. Si vous ne construisez qu’une seule colonie lors de votre action en début de partie, vous toucheriez alors une compensation de deux pièces d’or avant que le prochain joueur n’effectue son tour. Les colonies construites dans une même action n’ont pas à être adjacente entre elles. Par contre, si vous réussissez à aligner 4 colonies dans une configuration de ligne droite (même si ces colonies ont été placées lors d’un tour précédent), vous pouvez positionner une colonie gratuitement! De plus, celle-ci ne comptera pas dans votre maximum de 3 colonies. Il y a également des emplacements précis qui vous permettent de construire une deuxième colonie gratuitement (c’est indiqué sur la tuile) une fois que vous en aurez payé le coût. Il est donc possible de placer des colonies très rapidement (et à moindre coût) de cette façon! C’est pourquoi il faut toujours être attentif, ouvrir l’oeil et ne pas hésiter à limiter les autres joueurs!

FIN DE LA PARTIE

Dès qu’un joueur place sa dernière colonie (12 dans une partie à 2 joueurs / 10 pour 3 joueurs / 8 pour 4 joueurs), on termine le tour complet jusqu’à celui assis à droite du premier joueur et la partie prend fin. Si d’autres joueurs réussissent à placer toutes leurs colonies pendant ce tour, on devra séparer l’égalité en regardant lequel d’entre eux possède le plus de bétail et de gourdes inutilisés. Tout le monde se sert la main!

MA CRITIQUE SUR LE JEU

LES POINTS FORTS

Montana est un jeu qui se joue très rapidement. Un tour de jeu vous prendra rarement plus d’une minute et une partie complète vous prendra au maximum 45 minutes. Si votre partie s’étire au-delà de ce temps, c’est probablement parce que vous faites quelque chose de mal (ou que vous avez passé beaucoup trop de temps au magasin général!) Et franchement, c’est certainement la chose que je préfère le plus! Le danger avec ce genre de jeu, c’est le sentiment d’ennui qui nous envahit lorsqu’on a l’impression de tourner en rond, ou de toujours faire la même chose. Ici, tout se termine tellement vite qu’on a pas le temps de s’ennuyer! Lors de notre dernière partie à 2 joueurs, ma femme et moi avons terminé le tout en 30 minutes seulement!

Montana est tout simplement splendide. Un simple coup d’oeil aux illustrations ci-dessus vous a sans doute convaincu. Les couleurs éclatantes des plateaux, les contrastes des tuiles hexagonales, la qualité des jetons de ressources et le soucis du détail, tout ça donne un look très attrayant au jeu une fois installé. Bien que non-essentiel, c’est définitivement une belle attention!

Montana est tout ce qu’il y a de plus simple. Dans cet article, j’ai pris soin de tout détailler, de donner des exemples et de me permettre quelques blagues. Sur le terrain, tout ça se fait en moins de 10 minutes. Trois actions possibles, et la partie se terminent dès que quelqu’un a tout construit. Rien de plus simple! Certains diront que ce n’est pas un point positif du tout et que le jeu est beaucoup trop simple. Je suppose que ça dépend de ce que l’on recherche! Ce jeu plaira certainement à ceux qui cherchent quelque chose d’accessible, rapide et efficace, tout simplement!

LES POINTS FAIBLES

Le mécanisme d’enchères est clairement moins intéressants à deux joueurs. Le fait que le nombre de rangés et de colonnes demeure identique, peu importe le nombre de joueurs, implique deux choses importantes. Premièrement, il y aura beaucoup moins de compétition en général. Deuxièmement, les enchères sont beaucoup plus tranche-gorges. Il est beaucoup plus facile de bloquer une rangée complète, non pas parce que l’on désire la récompense, mais uniquement pour empêcher son adversaire de l’obtenir. Les enchères sont définitivement plus agréables à 3 ou 4 joueurs.

La roulette à aiguille n’est habituellement pas une composante que l’on est heureux de voir dans une boîte. Avec le temps, l’aiguille a la fâcheuse tendance à courber et à s’affaisser sur le carton, la rendant beaucoup moins efficace. Il aurait certainement été possible de remplacer cette composante par un simple dé. Toutefois, ça aurait rendu le mécanisme de prolongation de l’action un peu plus compliqué pour pas grand chose. Avec la roulette, on a qu’à payer un blé pour avancer l’aiguille d’un emplacement supplémentaire. Avec un dé, il aurait fallu penser cela autrement. Les haters n’auront qu’à numéroter les emplacements de la roulette et lancer un D8 🙂 Personnellement, je n’ai aucun problème avec la présence de cette roulette. Ça ravive de vieux souvenirs (oui, je pense à vous Mouse Trap et The Game of Life!)

Si ce n’est pas assez évident dans cet article, laissez-moi vous confirmer que la mise en place est plutôt longue. Particulièrement pour un jeu de cette durée. C’est principalement causé par le fait que toute la configuration varie selon le nombre de joueurs.

MONTANA SUR VIDÉO EN PRIMEUR FRANCOPHONE

Vous pouvez également apprendre à jouer en jetant un oeil à cette vidéo de mon bon ami D’Jo!

Allez entendre son avis sur le jeu et comparez nos commentaires!

Auteur: J-P

YouTubeur à L’École du jeu.
Enseignant, papa et boardgamer passionné.
J’aime l’odeur du carton fraîchement punché, j’aime la texture des pages d’un livret de règles, j’aime faire rouler des dés entre mes doigts… Ah, et j’aime bien jouer, aussi!

Suivez-moi sur Facebook, YouTube et Instagram!

Share Button

Laisser un commentaire